Your message has been sent, you will be contacted soon

Call Me Now!

Fermer
Accueil » Wwoofing » Témoignage de Léa et Gary – Wwoofing dans 4 régions

Témoignage de Léa et Gary – Wwoofing dans 4 régions

  • Array

Léa et Gary – couple de 24 ans – WHV –  woofing : NSW, Victoria, SA, Tasmanie – au total environ 2-3mois par tranche de 10-15 jours

 

Comment as-tu découvert le HelpX et/ou le woofing?

J’ai découvert le Wwoofing au travers d’autres voyageurs qui m’en ont parlé en Australie ! Donc je les ai découverts sur place.

Pour quel organisme as-tu opté et pourquoi ?

J’ai opté pour le woofing car je ne connaissais pas le HelpX… Mais si je dois « vanter » ses mérites : je pense qu’avoir un bouquin sous forme d’annuaire est plus pratique (je suis très « papier », j’aime surligner certaines choses et mettre des annotations à coté des annonces, et feuilleter le livre), alors que le HelpX ne se pratique que sur Internet, si on se retrouve au milieu du désert ou même en ville mais sans internet, grâce au livre on a les coordonnées tous de suite et un aperçu des familles aux alentours très rapidement.

Ça m’est déjà arrivé d’arriver dans une ville (Adélaïde en l’occurrence) et d’apprendre que ma réservation dans un backpacker n’avait pas été prise en compte, or une célèbre course de voiture avait lieu ce week-end là et aucuns backpackers n’était disponible. J’étais sans Internet et je devais me trouver un toit pour la nuit. Grâce au Wwoofbook en quelques minutes et coups de fil, je me suis trouvé une famille qui m’a finalement hébergé pendant 2 super semaines !
On parle souvent du Wwoofing qui est plus cher… environ 60$ contre 20 c’est pas non plus la mort. Et il existe une idée reçue comme quoi le Wwoofing ne se fait que en ferme.. C’est totalement faux car ( à part en WA qui est un cas particulier) aucun des 6 Wwoofing que j’ai fait n’était dans une ferme, mais tout le temps dans des familles avec grandes maisons et jardin.
Je pencherais plutôt pour le Wwoofing aussi car de par son origine qui est le travail en ferme (même si aujourd’hui ca ne représente plus que 10% des annonces en Australie il me semble) on est plus assuré de travailler en extérieur que en HelpX, du moins ne pas faire des tâches ménagères. J’ai l’impression qu’en HelpX on est plus facilement considéré comme des « conchita » et si il y a bien un truc que je déteste c’est faire le ménage chez les autres. Donner un coup de main type ranger la vaisselle ou cuisiner de temps à autre, oui, passer le balai et laver tout tous les jours : non !!

Comment s’est déroulée ton arrivée dans la famille ?

Toujours très bien, on commençait toujours par une présentation rapide de la maison et de l’endroit où je dormirais. Puis généralement on faisait connaissance autour d’un dîner puis on parlait des tâches/ activités.

En quoi consistait ton « job » ?

J’ai eu beaucoup de tâches variées qui changeaient selon les Wwoofing !! En voici une liste : jardinage (très souvent – arroser les plantes, enlever les mauvaises herbes, planter des fruits et légumes, ramasser les fruits et légumes, tondre la pelouse…), ramassage d’œufs de poule (j’adore !!) et nettoyage du poulailler, promener les chiens, peindre un mur, coup de main sur le chantier d’une maison, traite des chèvres et faire du fromage, un tout petit peu de babysitting, donc surtout des activités d’extérieur !! De temps en temps la cuisine pour faire découvrir nos délicieux mets aux hôtes. En somme pour moi ce n’était que des coups de main plutôt qu’un vrai job !

Comment se composait ton planning hebdomadaire (journée type, heure de travail, temps libre) ?

C’était très différent selon les familles : parfois dés le matin jusqu’à 15h (avec une pause midi bien sur) puis reste de la journée libre, parfois 2-3h le matin, puis graaaande pause de midi pour reprendre 2h vers 15h-16h. Souvent il n’y avait pas de journée type, c’était selon les besoins de la famille. Mais il y avait à chaque fois des journées libres de repos, et il était toujours possible de s’arranger avec la famille si on souhaitait sortir un soir ou avoir une journée ou aprem de libre.

Quels bénéfices as-tu tiré de cette expérience ?

Bénéfice principale : l’anglais !! Avec le Wwoofing, on est totalement immergé donc pas le choix on est obligé de pratiquer son anglais… Et la famille est toujours tolérante lorsque l’on fait des erreurs et nous reprend si on leur demande afin de s’améliorer. Ensuite bien sur le coté humain, le partage, l’immersion dans le quotidien d’une vraie famille Australienne !! Puis les activités qu’on aurait jamais eu l’occasion de faire sans ça… La découverte des « bons coins », lorsque la famille nous fait découvrir les alentours ou nous donne des astuces pour visiter. L’aspect financier aussi puisqu’on ne débourse rien !! Que des avantages !!! Il FAUT le tester !!

Etait-ce en adéquation avec tes attentes ?

C’était même au delà de mes attentes, que des aventures enrichissante et positive !!!

Recommanderais-tu HelpX (ou Woofing) aux autres backpackers, pourquoi ?

OUI !!!!! Tout le monde devrait essayer, c’est une expérience humaine incroyable

Une anecdote à partager avec nous ?

Il y en des millions mais une au hasard : dans le SA à 30 min d’Adélaïde, je dormais dans une caravane chez une nana qui habitait vraiment le bush, la pampa total. Il n’y avait pas de fenêtres à la caravane et au milieu de la nuit je me suis faites reveillée par des bruits, on aurait dit des cris de cochons. Du coup je me suis dis qu’il devait y avoir une ferme de cochon aux alentours. Et enfaite le lendemain matin je me suis rendu compte que les arbres qui étaient autour de la caravane étaient envahi de koalas ! Et que c’était la saison des amours .. Je vous laisse découvrir le bruit que fait un Koala pour attirer les femelles ;)

Gary 2 Gary 3 gary 4 Gary Koala Léa 1 Léa et gary Léa2 Mots-clés:

Laisser un commentaire

serial rss